Mardi, 23 Octobre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

LE TEMPS

    A
    Monsieur le Directeur de Publication de « Le Temps »

    Objet : Blâme

    Monsieur le Directeur,
    Votre parution, numéro 3922 du jeudi 3 novembre 2016, affiche à sa Une la titraille suivante : « Référendum/ Taux de participation de la CEI-La preuve du faux/ Le régime pris la main dans le sac/ Le service secret de l'ONU fait des révélations/ Les confidences d'un diplomate américain ».

    A la lecture des articles afférents à cette Une, le Conseil national de la presse (CNP) a pu lire ceci à la page 2: « Des chiffres sortis tout droit des cuisses de Jupiter. Résultats par-dessus tout d'une fraude "XXL, (...) Le régime, lui avait besoin d'un «oui» massif. Mais la vérité du terrain était aux antipodes de ce vœu. Dès lors, Il fallait recourir à ce qui fait partie de son logiciel politique : le faux et le biceps. Dès l'après midi du vote, les officines à triche sont entrée en action. A coup de billets de banque, à coup de chantages et de menaces, les urnes ont été bourrées avec une rare Immoralité. A certains endroits, des morts ont voté. Dans d'autres, les bulletins dits blancs ont été transformés en «oui». Pis encore, l'attestation d'identité qui ne comporte aucune photo devant attester de l'identité réelle de l'électeur, a été validée dans ce référendum. (...) Ouattara voulait une victoire écrasante du oui C'était cela l'essentiel. Et comme Il est un habitué de la table de machiavel, la fin, dans son écurie, Justifie les moyens. (...) La fraude et l'ésotérisme ont été des normes pour Youssouf Bakayoko en vue de donner un sens au «oui» massif voulu par Ouattara » à la page 4 : « Comme le chien ne change pas sa manière de s'asseoir. Revoilà encore Youssouf Bakayoko, l'homme des sales besognes, qui sort de sa réserve, comme un magicien, Il brandit un taux de participation Imaginaire dont Il est le seul à connaitre le secret. Le maraboutage de la commission électorale pour sauver le soldat Ouattara qui souffre d'un désaveu général. Selon des Indiscrétions, un diplomate américain soutiendrait que le taux de participation serait 3,33% pendant que le service secret des Nations Unies parlerait d'un taux de participation de 5,06% sur toute l'étendue du territoire. (...) Youssouf Bakayoko est dans la logique de l'action de ouattara qui consiste à Imposer un taux de participation. La commission électorale est dans l'ordre normal de la fraude électorale dont Il représente les préliminaires ».

    Le CNP relève que de telles allégations, nullement étayées dans votre article, constituent, au regard de l'article 78 de la loi sur la presse, une calomnie au regard des règles de votre profession.

    De plus, M. Youssouf Bakayoko fait partie des personnalités protégées de façon spécifique par la loi sur la presse.

    Par conséquent, le CNP vous inflige un blâme.

    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.

    Raphaël LAKPE







 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP