Mardi, 23 Octobre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

SOIR INFO

    A
    Monsieur le Directeur de publication de Soir info

    Objet : Blâme

    Monsieur le Directeur,
    Par courrier arrivé le 20 juillet 2016, le Ministère de la Communication avait transmis au Conseil national de la presse (CNP), une saisine du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant mettant en cause, un article publié dans l'édition du lundi 20 juin 2016 du quotidien Soir Info, sous la plume du correspondant de presse Norbert Nkaka.

    Ledit article litigieux relatait un malheureux évènement survenu à Nandibo 2, localité de Grand-Lahou, et qui évoquait la mort par pendaison, le 15 juin 2016, d'une jeune fille âgée de 15 ans, mariée de force et précocement à un individu âgé de 50 ans.

    Selon les termes de la saisine reçue par le CNP, le Ministère de la Promotion de la Femme, de la famille et de la protection de !'Enfant, informé des faits, avait dépêché une délégation dans ladite localité, à l'effet de vérifier l'exactitude de cette information.

    Il en est ressorti au terme desdites vérifications, que le corps de la défunte ne présentait aucun signe de pendaison et qu'elle serait âgée de 17 ans contre 26 ans pour l'époux au lieu de 50 ans, comme indiqué dans l'article.

    En conséquence, la saisine du CNP par le Ministère avait pour but de vérifier si l'information avait été traitée conformément aux exigences de la profession.

    Lors de votre audition, le 11 août 2016 sur les fondements de votre article, vous avez soutenu détenir 11nformation de l'officier de gendarmerie qui aurait procédé au constat d'usage.

    Or, les investigations du CNP auprès des services en charge de l'enquête, révèlent que la jeune fille retrouvée morte était née en 1996 donc âgée de 20 ans et mariée coutumièrement à un jeune homme né en 1990, donc âgé de 26 ans.

    Dès lors, il est constant que votre article a été construit à partir d'informations non recoupées, comme l'exige l'article 4 du Code de déontologie qui recommande au journaliste de « Défendre/ en tout lieu et en toute circonstance/ la liberté qu'il a de commenter et de critiquer; en tenant le scrupule et le souci de la Justice/ de l'équité et de l'équilibre comme règle non négociable dans la publication et la diffusion honnêtes de ses informations ».

    En conséquence de ce manquement, le CNP vous inflige un blâme pour avoir manqué à votre devoir d'équilibre de l'information.

    Au-delà, le CNP en appelle à votre vigilance tout en vous mettant en garde contre la publication systématique et sans vérification, d'articles provenant de correspondants locaux, non astreints, à leur décharge, aux règles de votre profession, en ce qu'ils n'ont pas obligatoirement, la qualité de journaliste professionnel.

    Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, mes salutations distinguées.

    Raphaël LAKPE

    Ampliations
    -Tous organes et structures concernés







 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP