Mardi, 23 Octobre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

COMMUNIQUE N°020 DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE

COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE

Le Collège des Conseillers du Conseil national de la presse (CNP), délibérant en sa session ordinaire, le jeudi 05 septembre 2013, a infligé une sanction pécuniaire à l’entreprise de presse SAEI, éditrice du quotidien Le Jour Plus et suspendu d’écriture, le journaliste TRAORE Abou pour une durée de trois (3) mois avec retrait subséquent de sa carte d’identité de journaliste professionnel.

Des faits, il ressort que dans son édition du lundi 15 septembre 2013, sous la plume du journaliste TRAORE Abou , le quotidien Le Jour Plus, a publié l’acte 1 d’une enquête intitulée: « Détournements, délits d’initié, vente de biens de l’Etat…/Sur les traces des milliards volés par Gbagbo et son épouse/ Maisons, comptes bancaires, placements d’argent, leurs richesses à travers le monde » ;

Que le CNP a observé des similitudes entre cette enquête et une autre parue sous la plume de M. Atta Doumbia, dans l’édition du samedi 22 au dimanche 23 janvier 2011 du quotidien Le Nouveau Réveil, sous le titre : « Document exclusif/ Ils ont amassé une incroyable fortune en 10 ans à la tête de l’Etat/Gbagbo et Simone fêtent leurs milliards en dansant/ Tout sur leurs comptes et leurs châteaux aux Etats-Unis, en Europe et en Afrique »;
Qu’après vérification, il a été donné au CNP de constater que  le quotidien Le Jour Plus avait reproduit l’enquête du quotidien Le Nouveau Réveil ;
Que le journaliste TRAORE Abou s’est fait passer pour l’auteur original d’un article qui n’est rien  d’autre qu’une copie;
Que si la reproduction d’un article de confrère n’est pas interdite, elle obéit cependant, à des conditions édictées par l’article 3 point b du code de déontologie qui indique que le journaliste qui reproduit l’article d’un confrère a l’obligation de communiquer les informations sur l’auteur de l’article, la date de parution dudit article ainsi que le numéro d’édition ;

Que l’enquête du quotidien Le Jour Plus a repris mot pour mot et dans une très grande proportion, celle du quotidien Le Nouveau réveil, sans que le journaliste  n’ait satisfait à cette obligation;

Qu’examinant la question, le Conseil a relevé qu’il s’agit manifestement d’un cas de  plagiat du reste interdit par le code de déontologie ;

Qu’une telle pratique n’est pas conforme aux exigences d’honnêteté intellectuelle que requiert la profession ;

Que jugeant ce manquement grave, le Conseil a décidé de ce qui suit :
-    Inflige  à l’entreprise de presse SAEI, éditrice du quotidien Le Jour Plus, une sanction pécuniaire et en fixe le montant à la somme de un million (1.000.000) francs CFA ;
-    Inflige au journaliste TRAORE Abou, une suspension d’écriture d’une durée de trois (3) mois avec retrait subséquent de sa carte de journaliste professionnel à compter de la notification qui lui en sera faite

L’entreprise de presse SAEI ainsi que le journaliste TRAORE Abou disposent chacun en ce qui le concerne d’un délai de trente (30) jours pour saisir la juridiction Administrative compétente.

Fait à Abidjan le 13 septembre 2013

Pour le CNP
Le Président
Raphaël LAKPE









 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP