Samedi, 15 Décembre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE DU 07 FEVRIER 2012

COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL  DE LA PRESSE

Le Collège des conseillers du Conseil national de la presse (CNP), délibérant en sa  9ème session ordinaire du jeudi 07 février 2013 a rendu une décision portant suspension de l'hebdomadaire Prestige Magazine, édité par Cyclone SARL, pour huit (8) parutions et a infligé, par la même occasion, une suspension d'écriture d'une durée de trois (3) mois à Messieurs David Koresh et Francesca de la Fouine, auteurs des articles incriminés ;

Que des faits, il ressort qu'à la Une de son édition n°340 du 29 janvier au 04 février 2013, l'hebdomadaire Prestige Magazine a affiché : « EMMA LOHOUES-MC SESSEGNON SE BATTENT POUR ARAFAT/ Elles lui achètent habits et maison/ Deux footballeurs impliqués/ L'artiste sans manager/ Arafat vers sa "mort" artistique »;
Que Cette Une donne suite à une série d'articles publiés aux pages 7 et 16 dans lesquels l'auteur, monsieur David KORESH s'évertue à démontrer les frasques et l'asociabilité de l'artiste musicien HOUON Ange Didier dit DJ Arafat, faisant ainsi une incursion maladroite dans l'intimité de sa vie privée  de même que dans celles de Mesdames Marie-Claude SESSEGNON et Emma LOHOUES;
Que ces écrits non soutenus de preuves sont forts offensants, dégradants et méprisants à l'encontre des mis en cause; Que le CNP fait l'économie de la teneur de ces écrits ignominieux;
Qu'à la page 9 de la même édition, il a été également publié un article intitulé : « RTI1 Juliette Weah/ De la lumière à l'ombre »;
Que dans cet article, l'auteur prétendant lever le voile sur le transfert de la journaliste de RTI 1 à  RTI 2, a versé dans la calomnie, le mépris et l'anti-confraternité, accusant sans preuve, sa consœur d'avoir des agissements aux antipodes de la morale;
Que le Conseil a observé que l'hebdomadaire Prestige Magazine est coutumier d'écrits inacceptables sur la vie privée des personnes publiques et des célébrités ;
Que ces écrits visent manifestement à ternir l'image et la carrière des personnes citées ainsi que leur vie de couple pour les uns ; 
Que ces articles violent de façon flagrante les dispositions de l'article 15 du code de déontologie qui stipule que le journaliste doit : « respecter la vie privée des personnes. Le droit de la personne à protéger sa réputation et son intégrité doit être respecté. Eviter de publier les informations qui violent la vie privée des personnes »;
Que malgré les nombreuses interpellations et sanctions du CNP, le journal est resté constant;
Que délibérant, le Conseil a décidé de :

1) La suspension de l'hebdomadaire Prestige Magazine pour huit (8) parutions ;

2) La suspension d'écriture de Messieurs David KORESH et Francesca de La FOUINE, auteurs des articles incriminés pour trois (3) mois;

Il est fait défense à tout imprimeur, d'imprimer sous quelque forme que ce soit (édition spéciale ou autre) l'hebdomadaire Prestige Magazine  pendant la durée de la mesure de suspension ; Cyclone SARL société éditrice de Prestige Magazine ainsi que messieurs David Koresh et Francesca de la Fouine disposent chacun en ce qui le concerne, d'un délai de trente (30) jours pour saisir la Juridiction Administrative compétente.

Fait à Abidjan, le 11 février 2013
Pour le CNP
Le Président
Raphaël LAKPE










 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP