Mercredi, 12 Décembre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE(CNP)DU 7 JUIN 2011

COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE DU 7 JUIN 2011

Le Collège des Membres du Conseil National de la Presse, délibérant en sa session du lundi 06 juin 2011, a rendu une décision portant suspension de l’hebdomadaire Le Bûcheron, édité pas l’entreprise de presse SALYN-COM SARL.
Le CNP relève:
- Que cette sanction est consécutive à la publication dans l’édition numéro 175 du 11 mai 2011 de l’hebdomadaire Le Bûcheron, d’une série d’articles intitulés : « Crise en Côte d’Ivoire/YAO Paul N’dré un juriste sans référence»/ « Détournement au trésor public/ L’ex-Agent Central KALOU Emmanuel doit être arrêté »/ « Douanes Ivoiriennes / SIFAOUI Abdalah complice de l’ex-Dg MANGLY»/ « Présidence de la FIF/ Pourquoi Eugène DIOMANDE ne pourra pas ? » et « Charles YACE et le FPI » ;

  -       Que les articles se rapportant à ces titres ne reposent sur aucun fait et ne sont corroborés d’aucun élément de preuve ; qu’ils constituent un assemblage d’affirmations gratuites mettant en cause des citoyens ;

  -       Que selon les articles 2 et 12 du Code de déontologie, « le journaliste doit s’interdire la calomnie, la diffamation et les accusations sans fondement ; il ne devra publier que les informations dont l’origine, la véracité et l’exactitude sont établies. Dans le cas contraire, les accompagner de réserves nécessaires… » ;

  -       Qu’outre ce manquement, le journal Le Bûcheron ne s’est point rapproché des mis en cause afin de recueillir leurs points de vue sur les faits allégués à leur encontre ;

   -       Que la déontologie de la profession prescrit l’équilibre de l’information surtout lorsqu’elle met gravement en cause à la fois des personnes et leurs activités professionnelles ;

   -       Que l’ensemble de ces articles vise à nuire aux mis en cause en les exposant par voie de conséquence à toutes sortes de représailles ; 

   -       Que ces articles s’apparentent à du chantage et recèlent une réelle velléité d’extorsion de fonds ;

   -       Qu’en raison du caractère intolérable de tels manquements, le Conseil National de la Presse s’est auto saisi et a décidé de ce qui suit :

1)     La suspension de l’hebdomadaire Le Bûcheron pour huit (8) parutions  à compter de la notification de la décision ;

2)     SALYN-COM SARL, société éditrice de Le Bûcheron dispose  d’un délai de trente (30) jours pour exercer un recours devant la Juridiction Administrative compétente.

Le Conseil National de la Presse saisit l’occasion pour informer les entreprises de presse et les journalistes qu’elle demeurera particulièrement attentive et réactive à tous écrits, annonces et traitement de l’information qui s’apparenteraient à une tentative de chantage ou d’extorsion de fonds dont sont de plus en plus victimes les opérateurs économiques et cadres supérieurs de l’administration du Trésor, des Douanes ou des Impôts.

 

     

                           Fait à Abidjan, le 7 Juin 2011

                                                                               Le Président

                                                                                                              Eugène DIE KACOU










 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP