Samedi, 15 Décembre 2018
  Accueil  | Contacts |  Favoris |
Dura lex sed lex
La loi est dure mais c'est la loi
             

COMMUNIQUE DU CNP DU 15 OCTOBRE 2012

COMMUNIQUE  DU CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE

Le Collège des membres  du Conseil national de la presse (CNP), délibérant en sa quatrième session extraordinaire, le jeudi 11 octobre 2012, a infligé à l’entreprise de presse Aujourd’hui SUARL, une sanction pécuniaire et fixé le montant de cette sanction à la somme d’un million (1.000.000) francs CFA ainsi qu’une suspension d’écriture d’une durée de quinze (15) jours à l’encontre du journaliste Titi Gnahoua Joseph ;

Qu’il ressort des faits que le 10 octobre 2012, M. Jean-Marie Kouassi Ahoussou, Directeur de Publication du quotidien L’Inter  a saisi le CNP en vue de dénoncer l’éditorial du 6 octobre 2012 du quotidien Aujourd’hui ;
Que dans cet éditorial, réagissant à un article signé Assane Niada, intitulé : « Politique nationale : les leçons de l’inculpation des pro-Gbagbo » paru dans l’édition du 5 octobre 2012 du quotidien L’Inter, M. Joseph Titi écrit ceci, s’agissant de l’auteur de l’article : « Ce journaliste de nationalité Nigérienne »;
Qu’antérieurement à la saisine de M. Jean-Marie Kouassi Ahoussou, le CNP s’était, autosaisit sur la question en raison de la gravité du manquement;
Que de tels écrits, outre l’anti-confraternité qu’ils contiennent, sont incitatifs à la xénophobie et violent gravement l’article 14 du code de déontologie qui prescrit aux journalistes de : « S’abstenir de toute atteinte à l’éthique sociale : incitation au tribalisme, à la xénophobie … »;    
Que la récente crise qu’a connue la Côte d’Ivoire a été exacerbée par des propos et écrits à relent ethnocentrique, nationaliste et xénophobe;
Que le CNP ne saurait tolérer qu’il soit remis au goût du jour et par voie de presse, la question de la nationalité ni de l’appartenance ethnique dans le traitement de l’information ;

Qu’au vu de ce qui précède, le Conseil a décidé :

1) D’infliger aux Editions Aujourd’hui SUARL, éditeur du quotidien Aujourd’hui, une sanction pécuniaire et fixé le montant de cette sanction à la somme d’un million (1.000.000) de francs Cfa.

2) D’infliger à M. Titi Gnahoua Joseph, journaliste auteur de l’article incriminé, une suspension d’écriture d’une durée de quinze (15) jours ;

Les Editions Aujourd’hui SUARL ainsi que M. Titi Gnahoua Joseph disposent chacun en ce qui le concerne d’un délai de trente (30) jours à compter de la notification de la présente décision pour exercer un recours devant la juridiction Administrative compétente.


                                                                               Fait à Abidjan, le 15 octobre  2012

                                                                                            Pour le CNP
                                                                                            Le Président

                                                                                          Raphaël LAKPE










 
CONSEIL NATIONAL DE LA PRESSE (CNP)
COCODY LES DEUX PLATEAUX 7ème tranche, angle feux tricolores.
A 50 mètres de la Direction générale des impôts

BP V 106 Abidjan - Tél : 00(225) 22 52 04 52 / Fax : 00(225) 22 52 05 04
E-mail : conseilnationaldelapresse@yahoo.fr
Site-web: www.lecnp.com - © 2007 - 2017 CNP